VOGUEMENT VÔTRE

Au premier abord, Vogue peut sembler inaccessible, élitiste voir même inatteignable. Et bien je souhaite vous démontrer le contraire.

Vogue reste incontestablement une figure emblématique en matière de mode et si sa première fonction est d’engager de nouvelles tendances il regorge de références artistiques, littéraires et culturelles. Certes, avant de pouvoir lire un article il faut essuyer un nombre incroyable de pages publicitaires. C’est un peu comme trouver une aiguille dans une botte de foin. Mais c’est aussi ça Vogue… avant de trouver une perle rare, il faut se donner du mal !

LA PERSONNE À SUIVRE

LA TENDANCE À RETENIR 

L’ÉVÈNEMENT À VENIR 

À SAVOIR 

THE MAN OF THE SITUATION

WHAT-TO-WEAR ?

L’ARTISTE À CONNAITRE

CES VIES QUE L’ON RÊVE 

À TESTER 


La personne à suivre  – Rosemary Ferguson, des podiums à l’assiette

Rosemary_Ferguson-30-1.jpg
By Nassima Rothacker

Mannequin hier, nutritionniste aujourd’hui, son expérience dans le mannequinat lui a permis de devenir une professionnelle de la balance culinaire. Si le monde de la mode enchaîne les collections et créé de nouvelles tendances, Rosemary renouvelle les assiettes et conseille le tout Londres, qui ne jure que par elle !

 


La tendance à retenir – Western où quand les bottes à franges font leur grand retour !

Si je vous dis Western vous allez me dire « Lucky Luke », « Calamity Jane » ou encore la « Vieille Amérique » ? Tant de références qui se bousculent dans un imaginaire feutré où les hommes tiennent les saloons et les femmes soulèvent leurs jupes ! Et si les robes étaient de rigueur (ou plutôt nécessaire si on ne voulait pas être shooté dans le mauvais sens du terme) désormais les femmes savent porter les cuissardes et les cuirs moulants !

Mais pour revenir à cette tendance, pourquoi la westernitude fait-elle son grand retour ? Qui a décidé de revenir à la terre battue et à la culture amérindienne ? Et bien c’est en dépoussiérant nos vieux souvenirs qu’il apparaît très clairement que les événements récents expliquent le retour de cette tendance. Et si – pour ne pas comparer la terre battue à la couleur de peau de Donald- cette tendance était un poing levé à la politique ultra conservatrice de Trump ? Et si c’était une façon de revendiquer une Amérique debout, battante et qui refuse qu’un shérif à l’étoile filante s’impose comme un modèle ? Un shérif qui, dans un Lucky Luke serait enchaîné à sa chaise la main et le ventre sur la table. Une table où il se noierait encore et toujours dans ses whiskys où les glaçons en surface atténueraient la chaleur accumulée par le degré de ses joues rosées.

Alors si l’industrie de la mode honore les cowgirls et les cowboys, n’y voyez pas seulement une tendance de plus, mais plutôt une ode à la véritable Amérique où chaque ethnie est un pilier de son histoire.

Poli-Modeusement Vôtre.

 


L’événement à venir – Le gala du MET (Metropolitan Museum of Art)

videoblocks-loading-bar-modern-concept-sign-progress-screen-download-idea-animation-design-load-alpha-channel-4k_swkumfvxw_thumbnail-full01.png

Cette année l’exposition annuelle du MET à New York est consacrée aux « Corps célestes : la mode et l’imagination catholique ». Alors si ce thème laisse entrevoir une infinité d’interprétations et de références artistiques, il est certain que le tapis rouge du célèbre « Met Gala » promet une fois de plus d’arborer de nombreuses silhouettes inspirées…et inspirantes !

Car si chaque année, l’objectif du gala est de récolter des fonds afin de financer le département mode du musée, il est pour la Fashion Sphere, attendu comme le messie.

À noter : Anna Wintour qui s’occupe de la liste des invités depuis 1995 à souligné que D. Trump ne serait pas convié…de quoi lui accorder une journée de répit niveau maquillage ! Rendez-vous le 7 mai.


À savoir – Nous sommes des Millennials !

Nous entendons souvent parler de la « génération Y » mais qu’en est-il des Millennials ? Et bien c’est la même chose ! Il s’agit de tous les jeunes qui sont nés entre 1981 et 2000 et qui sont passés de la cassette des Razmoket au Bluray des Totally Spies ! Alors les plus en vogue diront « digital natives », mais sachez que nous sommes de prêt talonnés par la « génération Z » née à partir des années 2000…

Et si tu commences à dire que ta génération était bien meilleure que la nouvelle c’est que tu fais définitivement parti de la génération Y ! Welcome !


The man of the situation  – Alexandre Mattiussi, le meilleur ami de la femme

alexandre-mattiussi-fashion-designer-paris.jpg

Si en 1975, Yves Saint Laurent créa le tailleur pantalon pour femme – soit une des plus grandes révolutions de tous les temps, Alexandre Mattiussi décline ses collections dans une version féminine.

Intitulée « L’Homme pour Femmes » cette collection oversize, aux coupes viriles mais définitivement féminines, fait sans aucun doute échos au grand maître Saint Laurent.


What-to-wear ? – Du vintage sur mes yeux !

Les beaux jours se profilent et les lunettes se pointent sur le bout de nos nez. Mais quelles lunettes choisir ? Cette année sera sous le signe du vintage ou l’effet papillon, le rétro-vintage à la Dallas, l’effet grand-carré ou encore fumé seront de rigueur !


L’artiste à connaître – Juergen Teller, hors contrôle

Juergen-Teller-01-1.jpg

Photographies dérangeantes, points de vus surprenants, images déroutantes Juergen Teller est définitivement hybride. Si son style est identifiable il n’en est pas moins inclassable. Son travail ? Tous les créateurs se l’arrache et ceci depuis plus de 20 ans. De Marc Jacob, à Helmut Lang, en passant par Vivienne Westwood et Céline, les maisons l’adulent car ils connaissent la puissance des photographies qu’il signe. Avant-gardiste et instinctif, il n’aspire qu’à une seule chose : donner du sens à son travail.


Ces vies que l’on rêve – Hubert de Givenchy

221e096d6b12565a5c98d9cb44eb8f81.jpg

L’édition du mois de mai rend hommage à Hubert de Givenchy, un homme aussi grand par l’esprit que par la taille. Vogue revient sur des moments clés de sa vie avec notamment son amitié fusionnelle avec Audrey Hepburn. Et c’est à coup de citations que cette édition nous laisse entrevoir la vie fulgurante et merveilleuse de ce géant de la mode.

En voici un aperçu : « Je dînais souvent rue Cambon avec Monsieur Balenciaga. Une fois la boutique passée, on empruntait le célèbre jeu de miroirs de l’escalier pour monter à ses appartements. Chanel, qui vivait seule, n’était pas très heureuse, et Cristobal tentait toujours de la réconforter. « Raconte à Hubert tes débuts », disait-il. « Oh, tu m’embêtes, j’ai déjà répété ça cent fois. »

La machine, à force, se remettait en route. À chaque fois, Chanel inventait un nouveau roman, bien qu’il restât des témoins dans Paris pour la démentir : une fois lancée on ne pouvait plus la retenir. Elle parlait, parlait, parlait de peur d’avoir à retrouver sa chambre, même après qu’on l’eût embrassée, sur le trottoir de la rue Cambon… »


À tester – Le protocole visage « Dynamie » de Stephan Jaulin

Comment fait-elle pour avoir une peau sans pores apparents ? J’en ai marre d’avoir des boutons ? Pourquoi mes cernes ne disparaissent jamais ? Ah… Notre visage… ce petit bout de peau qui nous préoccupe tant ! Alors puisqu’il ne faut jamais s’avouer vaincu, Vogue recommande le protocole visage « Dynamie » de Stephan Jaulin en 3 étapes :

1) Un nettoyage à l’huile de lavande

2) Application d’une lotion qui diminue votre pH

3) Un masque gélatiné pour dynamiser votre visage

Et pour couronner le tout, des points de Shiatsu et un protocole de musique sur-mesure afin de retrouver un parfait équilibre et reconnecter votre métabolisme.

Alors Stephan, tout nos espoirs reposent sur toi !

 

DeLouison