JANANE BOUDILI, une personnalité aux multiples facettes !

Rien ne change si ce n’est le décor. Sa vivacité, sa bonne humeur et son énergie se ressentent aussi bien devant l’écran qu’autour d’un café. En un mot, si ses amis la qualifie de soleil il est certain qu’elle n’a peur de rien et que rien ne semble l’arrêter !

Ambitieuse et déterminée c’est avec passion qu’elle travaille depuis l’âge de 9 ans afin de ne faire que ce qu’elle aime : faire du bien aux gens !

Chroniqueuse aux côtés de Stéphane Bern dans Comment ça va bien !, elle revient autour de la table de Daphné Burkï dans le nouveau talk-show des après-midis de France 2: Je t’aime, etc.

Focus sur cette chroniqueuse aux multiples casquettes….

22554801_956362234502920_4940087397628832158_n

Crédit photo: Janane Boudili

« Je n’aime pas jouer toute seule. Pour une bonne musique il faut qu’il y ait plusieurs accords. »

DL: Être chroniqueuse c’est quoi pour toi ?

JB: C’est donner une information, dans la bonne humeur, avec du rythme et partager ses coups de cœurs. Je travaille pour le service public ! Moi tout ce que je montre c’est quelque chose que je connais, que je partage et que je pratique.

DL: Tu as toujours été spontanée et pleine de vie ou est ce une qualité qui t’es venue grâce à l’improvisation ?

JB: Je suis positive. Je n’aime pas les problèmes. Je communique avec de l’énergie. La vie est tellement courte ! Et puis de là où je viens ça a été difficile, mais je suis heureuse, donc je veux transmettre de la joie !

DL: Entre la télévision et le Web y a t-il une différence pour toi ?

JB: Aucune différence. Tant que je fais du bien aux gens, tant que je divertis, tant que j’anime, tant que je donne de l’énergie je suis contente, c’est tout !

DL: Et tu arrives à tout mener de front ?

JB: Oui, c’est de l’organisation. Avant tout c’est de la passion.


Janane joue en équipe pour qu’il y ait une « une bonne musique ». Toujours entourée de ses amis d’enfance qui font désormais parti du métier, elle pense sa vie comme lorsqu’elle improvise : à plusieurs et toujours dans la bonne humeur !


DL: C’est une famille pour toi la télévision ?

JB: Non car dans la vie j’ai deux valeurs : la valeur familiale et la valeur du travail. Bien évidemment, mes amis sont dans le milieu, on a tous grandi ensemble.

DL: Au départ tu voulais être actrice, c’était un rêve d’enfant ?

JB: Ce n’est pas actrice. Il y a une différence entre comédienne et actrice. Moi je suis comédienne de théâtre, j’ai joué au théâtre beaucoup. Vraiment, tout le monde veut que je fasse mon one man ! (Rires)

DL: Et ça te plairait d’écrire ton propre one-women ?

JB: Pas pour l’instant. Je n’aime pas jouer toute seule. Pour une bonne musique il faut qu’il y ait plusieurs accords. Tu ne peux pas jouer toute seule.

310677_17

Crédit photo: Janane Boudili

DL: S’il y a une chose à retenir de toi ?

JB: Franchement ? Si on devenait retenir une chose de moi c’est ce que disent mes amis. C’est que je suis un soleil !

DL: Quel est le projet que tu aimerais que l’on te propose ?

JB: Je ne vais pas te cacher que je fais tout toute seule. Je n’attends pas les propositions. Là, je vais commencer à écrire mon film… Mais alors ! Quand même… J’aimerais qu’on me propose de la radio. J’adore la radio.

DL: Il y a quelque chose qu’il se passe à Trappes non ?

JB: C’est sociologique ! C’est parce que le maire de l’époque a laissé la culture entrer dans la cité.

DL: Elle est comment Janane en off ?

JB: Je suis la même. Je suis quelqu’un de très sensible. Mais je suis la même.

DL: Tu ne te dis pas que tu es chroniqueuse et que tu dois jouer un rôle ?

JB: Non. Je suis toujours la même. Mais je dis tout ce qui me passe par la tête !

DL: Est ce qu’il y a une chose que tu n’as jamais osé faire ?

JB: Ohlala je suis assez culottée ! Non, il n’y a rien qui me vient !

« D’ailleurs s’il y a bien une personne avec qui j’aimerais travailler en télévision c’est Ruquier ! Je l’adore ! »

DL: As tu reçu un conseil d’une personne du métier et qui te sert encore aujourd’hui ?

JB: Stéphane Bern. J’étais très jeune quand j’ai commencé ma carrière. J’étais sur le câble. Je faisais Wesh. D’ailleurs je suis entrain de commencer un projet qui ressemble à ça !

Stéphane m’a dit : « dans ce métier, tant qu’on parle de toi en bien ou en mal c’est que tu intéresses et que tu marques les gens parce que tu as du relief ! » J’ai dis ok, et ça m’a aidé pour tout le reste. Je n’oublie pas d’où je viens !

DL: Qui t’a donné ta chance dans le métier ?

JB: Pour moi la personne qui m’a donné ma chance c’est Alain Degois et personne d’autre. C’est lui qui m’a découverte dans le théâtre d’improvisation, qui m’a apporté beaucoup de culture. C’est lui qui est venu me chercher. Et après c’est le destin. C’est la façon dont tu bouscules ton étoile.

Je-taime-etc

Crédit photo: France 2

DL: Il y a une différence entre être chroniqueuse dans Comment ça va bien ! Et dans Je t’aime etc. ?

JB: Non. J’ai refusé tellement de choses… S’il y en a bien une qui connaît le public de 15h c’est moi. On a fait jusqu’à 900 000 mille téléspectateurs avec Comment ça va bien ! Cette émission elle a duré 8 ans. Elle était extraordinaire ! Et pourquoi je reviens ? Parce que c’est Nathalie Roger-Cottet qui produit. Je suis très heureuse de travailler avec Daphné Burki car elle a une super énergie. Le concept est super. On parle de sexe, on parle d’amour. Parce que l’estime de soi c’est aussi les vêtements, la mode, les quizz et moi je suis la copine !

DL: Tu sais toujours où tu veux aller ?

JB: Moi je fais mon travail. Il faut savoir dire non dans la vie. J’ai monté ma boîte, je produis pas mal de choses, parce que j’ai la niaque et parce que grâce à l’improvisation j’ai plein d’idées.

DL: Est-ce que tu aimerais avoir ta propre émission à la télévision ?

JB: Oui bien sûr, il ne faut pas mentir !

22539729_1486560381411776_2962277994185688447_n

Crédit photo: Janane Boudili

DL: Et avoir ta propre émission sur le web ça te permet de…?

JB: C’est ma cours de récréation. Je le fais car je me suis rendue compte que les youtubeur ce sont des stars. J’ai côtoyé Gad Elmaleh, Muriel Robin, je faisais des interviews avec eux, des chroniques sur leur vie dans Comment ça va bien ! Et je me suis dit qu’il n’y avait pas d’émissions pour les Youtubeur, de qualité, une vraie émission.

DL: Être une femme aujourd’hui c’est quoi ?

JB: Je me rends compte que tout le travail des femmes comme Simone Weil commence à payer. J’aime bien être une femme aujourd’hui et puis surtout je me sens tellement bien depuis que je suis maman et trentenaire. Tout peut s’arrêter demain. L’émission peut s’arrêter, ma boite peut couler, mais j’ai tellement pas peur parce que j’ai mes enfants. Je suis portée par mes enfants.

DL: Si on te propose de jouer dans un film ?

JB: J’ai joué dans Taxi cet été durant 5 jours, j’y ai un petit rôle.

DL: Ça t’a donné envie de te replonger dans la comédie ?

JB: On m’appelle beaucoup pour des castings mais je n’ai pas le temps. Sauf qu’aujourd’hui j’ai décidé de me le donner. Cet après midi j’ai un énorme casting pour un film très important je vais y aller parce que je pense être comédienne.


Si je ne devais retenir que l’essentiel…

Janane a sans aucun doute une personnalité aux multiples facettes. Chroniqueuse, comédienne, présentatrice et femme d’affaire elle n’hésite pas à aller de l’avant pour réaliser ses projets. À 100 à l’heure, Janane pense déjà aux prochains défis de l’année 2018 en gardant en tête qu’avec de la passion, rien n’est impossible !

DeLouison.